• Montreal, Canada
  • contact@saintesecritures.org

   1    >>PageSuivante>>


Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

1 Ô hommes! Craignez votre Seigneur qui vous a créés d´un seul être, et a créé de celui-ci sont épouse, et qui de ces deux là a fait répandre (sur la terre) beaucoup d´hommes et de femmes. Craignez Allah au nom duquel vous vous implorez les uns les autres, et craignez de rompre les liens du sang. Certes Allah vous observe parfaitement.2 Et donnez aux orphelins leurs biens; n´y substituez pas le mauvais au bon. Ne mangez pas leurs biens avec les vòtres: c´est vraiment un grand péché.3 Et si vous craignez de n´être pas justes envers les orphelins,...Il est permis d´épouser deux, trois ou quatre, parmi les femmes qui vous plaisent, mais, si vous craignez de n´être pas justes avec celles-ci, alors une seule, ou des esclaves que vous possédez. Cela afin de ne pas faire d´injustice (ou afin de ne pas aggraver votre charge de famille).4 Et donnez aux épouses leur mahr, de bonne grâce. Si de bon gré elles vous en abandonnent quelque chose, disposez-en alors à votre aise et de bon coeur.5 Et ne confiez pas aux incapables vos biens dont Allah a fait votre subsistance. Mais prélevez-en, pour eux, nourriture et vêtement; et parlez-leur convenablement.6 Et éprouvez (la capacité) des orphelins jusqu´à ce qu´ils atteignent (l´aptitude) au mariage; et si vous ressentez en eux une bonne conduite, remettez-leur leurs biens. Ne les utilisez pas (dans votre intérêt) avec gaspillage et dissipation, avant qu´ils ne grandissent. Quiconque est aisé devrait s´abstenir de se payer lui-même de cet héritage qui lui est confié. S´il est pauvre, alors qu´il y puise une quantité convenable, à titre de rémunération de tuteur.) est aisé, qu´il s´abstienne d´en prendre lui-même. S´il est pauvre, alors qu´il en utilise raisonnablement: et lorsque vous leur remettez leurs biens, prenez des témoins à leur encontre. Mais Allah suffit pour observer et compter.7 Aux hommes revient une part de ce qu´ont laissé les père et mère ainsi que les proches; et aux femmes une part de ce qu´ont laissé les père et mère ainsi que les proches, que ce soit peu ou beaucoup: une part fixée.8 Et lorsque les proches parents, les orphelins, les nécessiteux assistent au partage, offrez-leur quelque chose de l´héritage, et parlez-leur convenablement.9 Que la crainte saisisse ceux qui laisseraient après eux une descendance faible, et qui seraient inquiets à leur sujet; qu´ils redoutent donc Allah et qu´ils prononcent des paroles justes.10 Ceux qui mangent [disposent] injustement des biens des orphelins ne font que manger du feu dans leurs ventres. Ils brûleront bientòt dans les flammes de l´Enfer.11 Voici ce qu´Allah vous enjoint au sujet de vos enfants: au fils, une part équivalente à celle de deux filles. S´il n´y a que des filles, même plus de deux, à elles alors deux tiers de ce que le défunt laisse. Et s´il n´y en a qu´une, à elle alors la moitié. Quant aux père et mère du défunt, à chacun d´eux le sixième de ce qu´il laisse, s´il a un enfant. S´il n´a pas d´enfant et que ses père et mère héritent de lui, à sa mère alors le tiers. Mais s´il a des frères, à la mère alors le sixième, après exécution du testament qu´il aurait fait ou paiement d´une dette. De vos ascendants ou descendants, vous ne savez pas qui est plus près de vous en utilité. Ceci est un ordre obligatoire de la part d´Allah, car Allah est, certes, Omniscient et Sage.