S’il divorce d’avec elle, elle ne lui est plus licite jusqu’à ce qu’elle en épouse un autre. Et si celui-ci divorce d’avec elle, le (premier) couple ne commet aucun péché à revenir (à la vie conjugale), pourvu que les deux conjoints pensent pouvoir observer les limites d’Allah. Telles sont donc les limites d’Allah qu’Il expose clairement à un peuple qui sait.


Coran 2 (La Vache) sourate 230